A quoi servent les économistes ?

Faire émerger des contenus médicaux fiables sur internet

Des recommandations d’utilisation de médicaments sur les forums individuels ouvrent grand la porte à l’explosion du mésusage, comme à la multiplication des iatrogénies médicamenteuses.« Les guerres du siècle dernier, les crises économiques ont secoué les esprits, explique Antonio Fiori .Et le sentiment d’incapacité à suivre, le découragement, la culpabilité que nous éprouvons quand nous ne parvenons pas à maîtriser le flot d’informations, occasionne un stress chronique.A l’évidence, ces changements vont tout autant modifier les services qu’exigeront bientôt les AUTOMOBILISTES du XXI° siècle.Fallait-il réduire les impôts touchant la classe moyenne ou augmenter ceux des riches, voire des très riches ?En effet, tandis que le cas grec est comme d’habitude le plus dramatique puisque ce pays subit une déflation nette de 1%, l’Irlande s’en rapproche dangereusement avec une inflation tout juste nulle.Nous souhaitons au contraire qu’il y en ait plus pour que cela crée une saine émulation.Ces raisons ne tiennent pas à la situation actuelle du pays.Mais d’autres céderont plus volontiers qu’aujourd’hui au localisme et au clanisme intellectuel, plaies du recrutement universitaire français. Le défi est de parvenir à des approches réglementaires compatibles ou communes, en aucun cas d’aligner la réglementation américaine sur la réglementation européenne ou vice versa – par exemple en reconnaissant mutuellement certaines normes.Parallèlement, les familles monoparentales sont entrées dans le débat public parisien : pauvreté, difficulté à conjuguer vie professionnelle et vie familiale, souhait d’accompagnement dans la parentalité… autant de thématiques sur lesquelles Olga Trostiansky a mobilisé l’administration parisienne.Or elle a pour une part fondu.