Agences de notation : faites-les taire !

2013 a été l’année de découverte du bitcoin pour beaucoup de non initiés aux monnaies électroniques.Ah bon ? Les lecteurs informés ont depuis longtemps pu faire chauffer leurs calculettes : plus de 3,5 milliards de dollars d’amendes ont déjà été infligés à UBS, Rabobank, RBS et Barclays dans l’affaire du Libor par les autorités américaines.Les économistes devraient intégrer à leur réflexion les aspects sociologiques des réformes fiscalesLes avis des praticiens sont plus opérationnels, lorsqu’il s’agit de modifier ou non l’impôt, que ceux des théoriciens.Elles permettent d’automatiser la gestion des ses couvertures, de piloter en temps réel ses alertes et indicateurs, de programmer son recouvrement, de connaître à tout moment ses capacités de financement.Les rares décisions françaises ou allemandes, bien qu’en partie favorables à ces actions, sont toutefois prudentes et rares.Les conséquences sociales en Inde et au Brésil, mais aussi en Russie, d’un ralentissement inflationniste pourraient déboucher sur des mouvements de protestation de grande ampleur, comme celui qui a touché le Brésil en 2013.Au fur et à mesure que les besoins primaires se trouvent en partie satisfaits, les missions des associations se diversifient, et les attentes de leurs bénéficiaires aussi.Il s’est agi là d’une démarche d’annulation de la dette pour un montant équivalent, selon les valeurs actuelles, à quelque 47 milliards €.Arnaud de Lummen , propose un déroulé dont la méthode a été « testée » et améliorée auprès de dizaines d’élèves.Cette dernière prendrait toute sa signification en étant suivie par d’autres étapes aussi décisives.Il avait sûrement raison, mais « too big to fail » est un des nombreux domaines dans lesquels l’enthousiasme initial d’après crise pour trouver des solutions globales a échoué.Enfin, dans son rapport sur la compétitivité de l’industrie française, rendu au Premier ministre en novembre 2012, Louis Gallois suggère d’élaborer un équivalent du Small Business Act comme cadre de cohérence des dispositifs en faveur de la croissance des PME.Il s’agit du CÉVA qui intervient sur les algues et de l’ADRIA sur toutes les filières alimentaires.Celui qui sait qu’il ne sait rienMais revenons au début, c’est-à-dire à ce singulier personnage qu’est Socrate.