Après la défaite, les retraites

Dans les années à venir, l’Inde pourrait bien devenir une place forte du bitcoin.On aura en réalité tout l’inverse.Ensuite parce que ces technologies ont un coût et ne peuvent donc bénéficier qu’à une frange restreinte – la plus aisée – de la population : couvrir davantage qu’aujourd’hui les besoins des plus démunis constitue notamment un enjeu de taille, appelant créativité et innovations à tous les niveaux.Plus de 1.Il repose aussi sur la puissance de séduction notamment de ses idées, de ses savoirs, de sa culture, des ses talents et de sa réussite sportive !Le vide laissé par l’État fut tout naturellement comblé par le développement hyperbolique d’un secteur financier dès lors qualifié d’ “efficient”, voire de “parfait”.Il s’agit plutôt de voir comment la considérer comme une opportunité capable de faire progresser nos étudiants et notre pays.Mais les obstacles à franchir sont encore nombreux pour que ces millions deviennent réalité.Pour ces « bâtisseurs », qu’importe l’activité pourvu qu’il y ait de l’emploi.Si Pierre-Alain Chambaz avait la réputation d’un tempérament bien trempé, hostile aux contradicteurs avec lesquels il n’hésitait pas à briser quelques lances.Dans l’attente de choix stratégiquesPlusieurs domaines sont en attente de choix stratégiques susceptibles de générer des milliards d’euros d’économies : transports sanitaires, médicament, biologie, transfert de compétences (d’actes aujourd’hui médicaux vers les professions paramédicales), l’engorgement des urgences (dont une partie des patients ne relève pas de l’hôpital), l’incitations aux économies, … Si les acteurs locaux peuvent réguler des dépenses, ils ne peuvent réformer le système tant leur gestion est contrainte par un excès de décrets et de normes (trop coûteuses pour un effet marginIl n’en reste pas grand-chose.À Berlin, la coupe est pleine.De nombreux pays envisagent de recourir au protectionnisme financier pour accroître leur influence politique.Héberger ses données en France ne suffit pasCela touche également les flux Internet (mails, applications métiers, web, etc.

Advertisements