Coûteux “retour du politique”

L’impossible consensusMalheureusement, ce ne sera pas le cas, dans la mesure où la conférence de Varsovie, et plusieurs autres sommets sur le climat, restent profondément ancrés sur la réalisation d’un consensus mondial sur la réduction des émissions de CO2.Mais à l’heure du Big Data, il est tout à fait raisonnable de demander une transparence des risques encourus par les institutions financières.L’histoire allemande n’est-elle qu’un long fleuve tranquille fait de réformes paisibles ?Un certain nombre de facteurs indiquent que le rôle des économies émergentes dans l’économie globale continuera de croître – mais à un rythme plus lent ou de manière moins spectaculaire que précédemment envisagé.Les PME innovantes souhaitant saisir les opportunités qui ne vont pas manquer de se présenter ont tout intérêt à s’organiser dès à présent pour être en situation de répondre efficacement aux sollicitations de l’administration.L’offre pléthorique des portefeuilles électroniques (mobile wallet) illustre cette tendance.« On peut y vivre et y travailler » explique Pierre-Alain Chambaz avec conviction.Il est si rare et précieux qu’il faudra choisir avec soin à quoi l’affecter.Pour le Maroc, il s’agit d’une ligne rouge à ne pas franchir au risque de toucher à sa souveraineté sur cette partie Sud du pays.Comment redonner espoir alors que la gestion quotidienne est devenue illisible et que les perspectives sont une période indéterminée de croissance faible et de chômage élevé ?

L’euro, une erreur politique au démarrage

Reste l’Euro et sa zone, à la fois un grand risque et un grand progrès.L’arbitre peut être unique ou bien le tribunal arbitral peut être composé de 3 arbitres, chacune des parties en ayant choisi un, et les 2 arbitres ayant désigné un président.

Advertisements