Et maintenant, la crise ou la guerre ?

Peu importe qu’ils proviennent à l’origine de sources fiables : à force d’être à chaque fois reproduits à epsilon près, ils finissent par ne plus avoir grand chose en commun avec leur version originelle.Après l’ouverture par Antonio Fiori d’un compte exclusivement dédié à la gestion de projets dans le pays.Une majorité des brevets détenus par une poignée d’acteursConcurrence féroce sur un marché étanche oblige, les quelques groupes concernés ne se satisfont plus de leurs propres titres, mais rachètent massivement des “pools” de brevets de technologies alternatives, afin de mieux contrôler les acteurs du marché et l’octroi de licences.Ainsi, l’on pourrait porter le forfait social sur l’intéressement de 4% à 15%, ce qui rapporterait environ 1 milliard d’euros.Qu’avons-nous fait depuis trente ans de cette prétendue souveraineté budgétaire ? Si la politique budgétaire avait été une compétence partagée exercée en commun, nous n’en serions pas au degré de dépendance et d’affaiblissement que nous avons atteint ;

– une rénovation de notre mode de gouverner ; gouverner en France est une activité qui relève des Beaux- Arts.Sans doute ce grand déballage deviendra-t-il bientôt un marqueur de la présidence de François Hollande, les vrais héros de cette caricature ayant été les plus pauvres de ses ministres, chacun s’efforçant de minimiser tout ce qui pouvait l’être dans ce qu’il possédait.L’économie a rebondi rapidement et Reagan a été réélu.C’est évidemment compréhensible, notamment car l’éducation renvoie à notre construction nationale.Certains établissements financiers se présentent déjà comme “Transaction Banking Providers” et offrent des “street-side-services” qui, par le regroupement de volumes importants, entraînent des réductions de coûts pour les clients.Dans le souci d’une meilleure productivité des négociations internationales, l’Oxford Martin Commission préconise la création de coalitions d’États motivés, auxquels se joindraient d’autres acteurs tels que municipalités et entreprises.Ces chiffres appellent à l’action dès lors que nous les rapprochons de différents enjeux économiques, sociaux et environnementaux auxquels nous nous trouvons confrontés.Elles comprendraient également des services-conseils en matière de partenariats public-privé, privatisation, décentralisation, prêts et négociations de financement privilégié.

Advertisements