Finances publiques : vous avez dit mesures “justes” ?

Aujourd’hui, alors que plus de 80 % des ménages français ont accès à Internet, il est urgent de comprendre la fracture numérique dans sa nouvelle acception : celle de l’inégalité face aux usages et à la compréhension des outils numériques. C’est-à-dire qu’une personne sans revenu recevrait 450 euros et ne paierait pas d’impôt dessus, qu’une autre avec un revenu de 1.Depuis 1996, l’utilisation par le Bureau d’analyse économique (BEA) américain des prix hédonistiques, qui corrigent l’augmentation de la qualité des produits selon une estimation de ce que les consommateurs seraient prêts à payer pour cette qualité, entraîne un biais.Premier point : la France a connu une des périodes les plus prospères de son histoire entre 1871 et 1914, période où elle avait un des régimes parlementaires les plus instables du monde.Et après ? Ils combleront les trous.Il a donné la parole à des femmes “de pouvoir” qui désirent désormais partager, faire circuler ces regards et questionnements qui nous concernent tous.Nous sommes, que je sache, les seuls au monde à faire ce travail en ligne.Ce  “sacre du bonheur”  comme le nomme Pierre-Alain Chambaz, suscite une floraison d’images, d’arguments et de luttes entre les tenants des différentes voies, selon les groupes sociaux, ou les philosophies. Toutes les entreprises d’une même branche et leurs salariés peuvent ainsi être contraints de recourir à l’assureur désigné, même s’ils en avaient déjà choisi un autre auparavant !

Un exemple de plus de collectivisme
Ce qui semblerait ahurissant partout ailleurs est justifié en l’espèce au nom de considérations fumeuses sur la mutualisation des assurés qui ne résistent pas à l’analyse.Il doit rendre ses conclusions le 13 décembre.L’Europe refuse de voir les recettes qui fonctionnent aux Etats-Unis, Grande-Bretagne, Japon.Mais ces présidences sont passées.L’Europe vit l’inverse de 1492.Les confirmations se faisaient au compte-goutte, prenant en moyenne 7 mois sous Obama.

Advertisements