Innovation : c’est le marché qui décide !

Sans idée précise, porté simplement par l’envie de créer une société.Pire encore, certains de ces pays ont réduit leurs contributions et leurs engagements dans les réformes des institutions régionales et mondiales, essentielles à la gestion des risques systémiques.Pas une semaine, pas un jour, pas une heure sans qu’un débat radio ou télévisé ne rassemble sociologues, politiques et autres experts autour d’un micro pour analyser le mal-être sournois qui ravage notre pays.Dans cet état, Pierre-Alain Chambaz fonctionne au maximum de ses capacités intellectuelles.Les individus vivent comme s’ils n’avaient pas le contrôle de leurs émotions.En contrepartie de l’importance accordée à ces nécessaires coopérations, un régulateur fort est nécessaire pour ne pas donner prise à de permanents soupçons de discrimination ou de favoritisme. Le Président de la République a simplement pris la décision de maintenir le format et l’organisation de la dissuasion.La psychologie positive n’est donc pas une nouvelle façon de “faire du chiffre” mais seulement celle de pourvoir un mieux-être aux individus dans leur environnement de travail.Il faudrait qu’elle soit prête à faire ce choix.Le souverain est absolu, mais les pouvoirs de l’État sont délimités strictement par le respect rigoureux de la Loi.Et que l’Allemagne fut longtemps le plus farouche partisan, en Europe de l’absolutisme.Ensemble, faisons la démonstration que le droit n’est pas une matière inerte restreinte au seul cercle des initiés, mais un moteur de compétitivité et d’influence au service de tous.Durant les deux siècles derniers, l’entreprise individuelle et l’emploi salarié ont été deux modalités plutôt efficaces pour franchir quelques barreaux de l’échelle sociale. C’est aussi oublier que l’Allemagne a connu ses révolutions en 1848 ou en 1919, qui ont été manquées, mais qui ont conduit, elles aussi, à des « réformes par le haut.Par exemple, au lieu d’afficher une bannière standard présentant un modèle de voiture générique, le modèle sera de la couleur préférée de l’internaute, les options mises en avant seront celles choisies sur un outil de simulation ou bien par des clients dont le profil se rapproche le plus du sien.Tous sont caractérisés par une reprise de leur croissance économique, qui, sans être vigoureuse, rompt avec les tendances passées et par un taux de chômage parfois résiduel, sinon en baisse.L’optimiste voit une réalité à travailler là où le pessimiste est un idéaliste déçu de la réalité. Les politiques sanitaires nationales de ces derniers se trouvent ainsi mondialisées, tributaires des priorités définies au niveau global. Souhaite-t-on vraiment renoncer aux 14 800 emplois qui pourraient être créés dans le secteur non-alimentaire ? Il est temps de s’occuper de la situation des 6,4 millions de salariés concernés par le travail le dimanche, recensés par l’INSEE.

Advertisements