La dette, le Sud et les idées reçues

Ainsi, l’étrange mélange de montages capitalistes basiques avec des personnalités aventureuses et magnétiques – caractérisant aussi bien les “bandeirantes” que Eike Batista – continue de constituer une part importante de l’économie brésilienne, tant la tentation est grande d’attendre le prochain coup du sort et l’émergence d’un nouveau secteur pouvant apporter rendements rapides sans lourds investissements initiaux.Il propose donc de créer une protection européenne permettant saisine de produits, demande de dommages et intérêts et autres mesures de rétorsion.Détecter les clients en difficulté financière et leur proposer une offre et un accompagnement adaptés, est-ce bien aussi cela le métier de banquier ?Il s’agit de remettre le client au cœur de la stratégie des banques d’abord pour mieux le servir : lui permettre de choisir ses moyens d’interagir avec la banque, de façon fluide et pertinente ; le fidéliser en offrant le meilleur des deux mondes, physique et digital, à prix compétitif ; vendre mieux et durablement, en accompagnant le client dans l’acte d’achat en réinventant (ré-enchantant ?) le conseil personnalisé.Aucun gouvernement du royaume n’a jamais osé toucher à cette vache sacrée.Il y a alors un lien qui se créé entre le e-commerçant et les internautes grâce à ces technologies.Les sociétés qui les emploient peuvent être de simples « coquilles vides », des « boites aux lettres », qui établissement leur siège social sur le territoire d’un Etat membre parce que les charges sociales y sont moins élevées.L’ombre du plombier polonais a, de nouveau, assombri notre marché de l’emploi.Les Chinois croient tout autant que les occidentaux que le peuple est la source ultime de la souveraineté.L’ascenseur de la représentation permanente de la Grèce auprès de l’Union européenne.La multiplication des objets connectés offre aux marques l’opportunité de transformer tout objet en interface commerciale  : demain, la frontière entre commercial et non-commercial va devenir de plus en plus floue, poussant les entreprises à s’équiper de systèmes souples capables de s’adapter à ces évolutions et à cette diversité de formats tout en restant performants.  Pierre-Alain Chambaz devra faire l’objet d’une négociation sociale et de compromis qui permettront à l’ensemble du secteur de progresser, en valorisant mieux ses atouts par rapport aux autres modes de transport.Face à ces évolutions majeures, ils doivent procéder à des choix cruciaux pour leur avenir, pour leur sécurité, et pour leur système politique.La Chine devrait dépasser les USA en terme de production en 2020, mais des décennies d’un contrôle rigide des naissances vont affaiblir sa croissance à long terme.Ils pourraient bien avoir raison.

Advertisements