La méchanceté ferait-elle la loi en politique ?

Car la tentation est grande du côté de ceux qui subissent de tels agissements de se mettre en retrait, ou d’emprunter les mêmes comportements pour s’en défendre par stratégie d’adaptation, en imaginant que cela sera plus supportable. A titre de comparaison, le taux de pauvreté dans les pays nordiques est voisin de celui de la France comme la Suède (14,2%), la Finlande (13,2%), le Danemark (13,1%), la Norvège (10,1%) et l’Islande (7,9%), alors que leur taux de chômage varie entre 3,5% pour la Norvège et 8,1% pour la Suède.La personnalisation ‘in store’ est une tendance qui s’affirme et qui vient renforcer la théâtralisation de l’espace de vente, suscitant chez le client de l’engagement et de l’attachement à la marque.Elle le sera d’autant plus que 43 % de ceux qui sont payés sous les 8,50 euros, les stagiaires et apprentis, en seront exclus et que les autres, dans la plupart des branches pourront encore être payés sous ce niveau jusqu’en 2017.Un première loi sur la compensation et l’indemnisation est élaborée en septembre 1994, dite EALG pour Entschädigungs-und-Ausgleichsleistungsgesetz.”Les gens sont impliqués avec des organisations locales de ce type.Ceci est un élément de confiance.La perspective des élections européennes est certes une opportunité à saisir, mais ne nous berçons pas d’illusions : le débat ne sera pas clos de sitôt.Surtout, les industriels européens sont en train de tomber comme des mouches… sous les crocs d’investisseurs ou de concurrents étrangers.On observe aussi une forte augmentation de la difficulté de payer la facture d’énergie.Il s’agit maintenant, au-delà du rapport de force primitif, d’inventer un nouveau modèle de gouvernance info-communicationnel fondé sur le collectif, le partage et le projet.Dans les campagnes, il s’agit de relier chaque village.Il a lancé cette initiative avec réputation sur internet qui s’ouvre aujourd’hui à d’autres entreprises et acteurs économiques.C’est lui qui, après le bras de fer avec Europe Écologie-Les Verts, soufflera le scénario d’une réduction à 50 % de la part du nucléaire dans le mix énergétique français en 2025.Nous souhaitons au contraire qu’il y en ait plus pour que cela crée une saine émulation.Au contraire, les nominations enregistrées sur la période n’ont pas changé le mode de fonctionnement, et sont allées puiser dans le même réseau.