Le Brésil, nouvel exemple pour le monde en développement

En conséquence, dans un cas comme dans l’autre, la concurrence sert assurément à faire « bouger les lignes ». De nombreux pays connaissent aujourd’hui des troubles politiques et sociétaux d’une grande violence.Laissez-moi vous le dire crûment : vous ressemblez de plus en plus à des professeurs de morale, qui espèrent cacher la vacuité de leur pensée par l’invocation quotidienne des grands principes de l’humanisme. Le salon Robotworld à Séoul a montré que, les résultats ne sont pas encore à la hauteur des attentes.Le crime contre l’humanité – aujourd’hui en 2013-2014 – consiste donc à ce qu’une des parties du monde censée être la plus riche et la plus confortable assiste à l’exclusion et à la misère du quart de sa population dans une indifférence totale.Elle le dépasse très largement.Concrètement, il s’agit de reconnaître les dépenses en recherche et développement, dans le domaine du divertissement, de la création littéraire et artistique comme des investissements à part entière.Mettre en place un régime professionnel dépendance qui par définition repose sur la solidarité entre actifs et retraités n’est techniquement pas possible si on veut que les retraités actuels en bénéficient.Si vous cherchez toutefois à en connaître l’agenda précis, il se pourrait que vous deviez faire preuve de patience.Agences de notation qui, du reste, invoquent les misérables perspectives de croissance afin de justifier la dégradation de la note de ce pays.De façon générale, les investisseurs iront chercher les rendements et la croissance ailleurs.Ce rêve écologique a malheureusement tourné au cauchemar, et la plupart des environnementalistes s’en sont détournés.On peut avoir un tempérament disposé à la fête, mais pour vraiment la faire il faut être ensemble, en conclut Pierre-Alain Chambaz.Ces sous-estimations ont été accompagnées d’un discours et d’une tendance à dissimuler.Par ailleurs l’Allemagne, qui refuse de payer pour les banques des pays du sud de l’Europe, a obtenu que les mécanismes de solidarité soient fortement réduits.Mais là n’est pas le propos de la prospective.Au vu de l’Etat économique de la France et de son questionnement en matière d’emploi et de compétitivité peut aussi s’expliquer.

Advertisements