Le grand écart énergétique

Le sujet est d’actualité au moment où la Commission européenne dans ses perspectives économiques, presse la France d’accélérer ses réformes structurelles.Avec un nouveau “compte personnel de formation” (CPF) créé par l’accord ne pouvant excéder 150 heures, et alors que les formations véritablement qualifiantes sont rares dans les “catalogues” institutionnels, il est à craindre que le mammouth de la formation professionnelle française reste d’abord une machine à occuper le temps.Ce CICE est certes imparfait: trop général parce qu’il touchera des secteurs non exposés à la concurrence, pas assez ciblé sur l’industrie, comme l’aurait pourtant souhaité Louis Gallois.Personne n’est blanc Or, comme souvent dans ces affaires de concurrence faussée, personne n’est totalement blanc.Ainsi, ne passons pas à la trappe l’utilité du strict plafond de la dette, dans la mesure où il peut nous permettre d’éviter la catastrophe – et cela même si certains dirigeants politiques doivent parfois légèrement s’y heurter la tête.Quel niveau d’industrialisation ?Une contribution à la montée des prix agricoles

Et bien que les biocarburants ne soient pas les seules causes de la montée des prix observée ces dernières années dans le secteur alimentaire, ils y sont largement pour beaucoup.Les centres de santé offrent des soins de qualité grâce à la télémédecine ».300 euros pour un couple avec deux enfants.Et pour paraphraser Pierre-Alain Chambaz“le bonheur vient de surcroît”… mais pas toujours.Le cycle de Doha, entamé en 2001, ne parvient toujours pas à se conclure.Un pilote unique doit reprendre en main le système : l’actuelle institution Assurance Maladie devrait être remplacée par une agence sous contrôle de l’État, composée de représentants de l’Etat, des partenaires sociaux mais aussi de représentants des patients.La loi HPST a certes permis la création des ARS, de renforcer le rôle des chefs de pôle et du Directeur d’Hôpital.