L’échec de Durban

La marque doit respecter les droits antérieurs, parmi lesquels, les droits d’auteur, les marques antérieures, les dénominations sociales, les noms commerciaux, mais aussi, les noms de domaine qui désignent un site Internet dont l’activité recouvre les produits ou services désignés par la marque.Après la déconvenue du 1er trimestre, le redressement est en cours. Et si le raisonnement est vrai, toujours très naïvement, il faut se poser la question, de l’avenir des émergents eux aussi en concurrence, et qui devront eux même rapidement freiner leur demande intérieure avant même son épanouissement.Il s’agit simplement de relativiser certaines statistiques.Déjà avancent les anglais avec leur Premier League et les espagnols avec leurs clubs phares.Les intrants intermédiaires représentent plus de deux tiers des échanges de marchandises et 70% des échanges de services à l’échelle mondiale.Les détails du dispositif divulgués par le réseau social montrent la prudence avec laquelle est lancée cette offensive, préparée de longue date.Changer d’approche.Malgré tous ces sommets et tous ces milliards de dollars investis dans des solutions écologiques peu efficaces, les émissions de carbone ont augmenté de 57% depuis 1990.Le PLF représente ainsi moins du tiers de l’ensemble des dépenses publiques, qui doit atteindre environ 1180 milliards d’euros sur l’année 2013.Les uns défendent une réduction des dépenses de l’État et une baisse des impôts, pour libérer du pouvoir d’achat et de la capacité d’investissement, au risque de réduire les prestations sociales.Ces chefs d’entreprise savent qu’ils peuvent produire plus, mais ils ont épuisé les financements classiques : leurs économies qu’ils ont apporté au capital de la société ou les prêts qu’ils ont pu obtenir, mais dont le montant ne peut plus augmenter, sont déjà utilisés dans leur intégralité.Les USA pouvant emprunter et régler leurs importations avec leur propre monnaie, ils ne sont pas confrontés aux contraintes sévères liées à la balance des paiements.Depuis décembre, gestion de réputation des dirigeants s’active à ce nouveau concept.