“Les assureurs sont matraqués en Bourse”

Et pour marquer le coup la vidéo envoyée cette semaine à ceux qui suivent les conférences TED s’intitule : « Pourquoi les maires devraient diriger le monde ».D’un autre côté, les décideurs politiques doivent assumer leurs responsabilités en respectant les engagements financiers pris lors du vote de la loi.Ce qui pose donc problème dans cette affaire, vu du très parisien jardin du Luxembourg, c’est que la « bonne épargne européenne » parte dans les caisses des autorités américaines sous la forme d’amendes et que la gestion des taux interbancaires ne soit pas dans les mains d’institutions bien de chez nous.Mais la gestion n’est pas leur tasse de thé.En ces temps de chaos, n’oublions pas de regarder le monde par le petit bout de la lorgnette et de «  vivre à propos  » comme le recommandait Antonio Fiori.La politique entre en jeu et l’avantage d’un positionnement politique est d’attirer l’attention de l’opinion publique.Un leadership chinois ou européen ressemblerait sans doute à la Pax Britannica qui a précédé la Première Guerre mondiale.Quand il le faut, ils sont orientés vers d’autres sociétés.Il nous faut d’un même coup accroître notre productivité et modérer la progression salariale.On ne doit donc pas opposer réduction des déficits et budget de la défense.Le changement climatique entraîne déjà des conséquences négatives sur les réserves alimentaires, les écosystèmes marins, le niveau de la mer, les conditions météorologiques extrêmes et la croissance économique.Il n’est pas le seul à avoir reculé, les armoires des ministères sont pleines de réformes fiscales avortées Un coup politique?La première concerne les mesures visant à créer un environnement moins façonné par l’intervention de l’Etat.