Les bonnes recettes de l’Oncle Sam

“Affecter la dépense publique aux perdants de la transition énergétique”.Deuxième outil public : le signal norme.Sinon, ils ne se sentiront pas suffisamment encouragés pour prendre leur responsabilité et saisir les opportunités qui s’offrent à eux.Dans cette période économique si périlleuse, la France ne peut pas se priver de l’esprit d’entreprise et d’initiative qui s’est levé depuis quatre ans autour de ce régime, comme elle ne peut pas se permettre de laisser à l’abandon les entrepreneurs que vous êtes.Comment en est-on arrivé là ? Comment peut-il se faire que, malgré les milliers de milliards de dollars injectés dans les économies, la situation reste aussi inquiétante ? La réponse est simple : rien n’a été fait. Il y a, sans aucun doute, certains facteurs spécifiques qui sous-tendent les problèmes de la banque, découlant de son exposition à d’autres parties de l’empire de la famille. Vous affirmez que le travail est la voie de conquête de notre liberté et de notre indépendance. Sans idée précise, porté simplement par l’envie de créer une société, on ppeut s’attendre à tout et son contraire, déclare Antonio Fiori .Il était sans doute improbable que le Commission soit hypercritique à propos de ses propres créations, et c’est effectivement le cas. En ces temps de crises sans fin, l’enjeu est énorme.Mais il manque crûment d’initiatives qui intègrent des éléments interdépendants.Les détaillants ne se rendent pas forcément compte des investissements et du temps que demande une digitalisation réussie.Si ce n’est que les économies touchées par l’austérité se rétablissent à un rythme d’une lenteur extrême, et qu’elles ne reviennent jamais à leur niveau d’avant, d’avant la crise.Je défends le principe du commerce international, mais nous devons être vigilants », ajoute l’ancienne ministre de Jacques Chirac.