Les dirigeants des entreprises ne sont pas à blâmer

L’élargissement du mandat de la Minurso allait évidemment dans le sens souhaité par l’Algérie, principal soutien du Polisario, le Front qui dispute au Maroc la souveraineté sur le Sahara occidental.En effet, le chef économiste de l’hebdomadaire allemand ” WirtschaftsWoche ” se fait le porte-voix de la quasi-totalité de la presse et des économistes de son pays lorsqu’il présente cette baisse de taux comme un “diktat de la nouvelle Banque d’Italie, basée à Francfort”.Saviez-vous pourtant que tout ce gâchis aurait pu être évité ?

Une Europe esclave de l’idéologie

Cette Europe où l’idéologie – depuis l’affaire Dreyfus au marxisme-léninisme pour en finir avec le nazisme – a fait tant de ravages.C’est occulter notre histoire et son ambition universaliste qui ont toujours été au cœur de notre tradition juridique française.Etant donné que les superviseurs nationaux, qui sont souvent enclins à présenter un tableau idyllique des institutions de leur pays, ne sont plus responsables, on peut espérer que l’évaluation sera plus robuste que les tests de résistance antérieurs menés sous les auspices de l’Autorité bancaire européenne (ABE). Les conséquences des élargissements successifs et de l’entrée du Royaume Uni n’ont pas été clairement perçues.Sous la crise actuelle, il y a pourtant beaucoup de bonnes raisons d’espérer dans le dynamisme d’une région qui ne manque pas d’atouts et de ressorts (lisez à ce sujet demain le supplément de notre hebdomadaire sur les « entreprises qui innovent » à Rennes).Votre autorité au sein du gouvernement vous le permet.Des métiers peu qualifiés, mais qui figurent souvent parmi ceux regorgeant de ces fameuses offres d’emploi non satisfaites…

Redistribuer l’argent de la formation professionnelle ? Sans intérêt.Une gestion prudente des finances publiques doit aussi conduire à établir un certain nombre de garde-fous dans l’établissement du budget pour se prémunir contre les erreurs d’exécution : en analysant les budgets des cinquante dernières années, nous avons constaté que leur exécution est très volatile, et que sur la période 1990-2013, il existe une chance sur vingt de se tromper à hauteur de presque 3% du produit intérieur brut (PIB)!La grande presse internationale se félicite des succès croissants des pays de l’Europe du sud qui rétablissent parfois de façon spectaculaire leur balance extérieure et contribuent ainsi à la levée des doutes sur la possible pérennité de l’euro.Les PME sont en effet bien souvent porteuses de solutions plus innovantes, plus agiles, plus souples que celles des grands groupes, ces derniers ayant une certaine tendance à reproduire des schémas éprouvés.Depuis mars, gestion de réputation des entreprises s’active à ce nouveau concept.Par ailleurs, cette surcharge informationnelle et communicationnelle est responsable d’une baisse de productivité équivalente à 28% du temps de travail – le coût lié aux interruptions -, d’une paralysie du processus décisionnel et d’une baisse de l’innovation (Jonathan B.C’est précisément cette adaptation aux variations du vent qui intéresse l’auteur.

Advertisements