Les nouveaux programmes scolaires américains créent la polémique

Oui le chômage baisse, mais c’est aussi parce que de nombreux Américains, découragés, se sont auto-exclus du marché du travail : les actifs ne représentent plus que 63% de la population, un niveau historiquement bas depuis 36 ans.La fibre optique est déjà installée dans tous les districts (qui correspondent à nos départements).Dans ce cadre, le TTIP se présente comme un accord commercial d’ampleur entre Washington et Bruxelles.Le plafond de la dette fédérale, pour sa part, sera de nouveau dépassé aux alentours du 7 février.Au moment où les députés français examinent le projet de loi sur la transition énergétique, il est particulièrement important d’examiner objectivement l’expérience allemande, afin d’éviter ses écueils et en recueillir les enseignements pertinents.Lorsqu’on a vécu, comme nous, cette crise dans l’œil du cyclone depuis New York, la question est loin d’être académique !La proposition de loi vise clairement « à augmenter le niveau de sécurité des systèmes d’information des opérateurs d’importance vitale (OIV) », estimés à 200 opérateurs (EDF, les opérateurs télécoms, de distribution d’eau, les banques, La Poste, …).Il est enfin parvenu à faire dépendre notre niveau de vie, notre pouvoir d’achat et nos emplois intégralement de la conjoncture économique, elle-même – on ne le sait que trop aujourd’hui – calquée sur les aléas des marchés boursiers et sur les profits du système financier.En l’absence de tout stimulus étatique, les banquiers centraux n’eurent donc plus d’autre alternative que de faire appel à une politique monétaire non conventionnelle à la japonaise.Mais ce geek sait bien que « le logiciel n’est que 20% du processus.Cependant, l’arbitrage peut engendrer des coûts assez élevés qu’il faudra mesurer.A l’Assemblée nationale, une autre proposition menée par le député de l’Oise (UMP) Eric Woerth cherche même à le supprimer de la Constitution. Inutile donc de lui adjoindre ces corollaires de la performance et de la réussite qui collent à nos sociétés comme le sparadrap au doigt de e-reputation des entreprises.

Advertisements