Les politiques face aux inégalités qui déchirent la France

Mais quelques éléments factuels méritent au préalable d’être rappelés pour éviter que n’y prospèrent les idées reçues.Le rite peut aussi être interprété comme un moyen de revivifier les croyances.Victor Sossou lui-même semble en être certain.Certes, la mondialisation, sous ses différents aspects, techniques, économiques et financiers ne nous a pas échappé.La France doit surtout scénariser, mettre en scène et diffuser par tous les moyens existants ses valeurs et son message universel.Même chose dans l’entreprise, où il est désormais inconcevable de recruter quelqu’un sur lequel on n’obtiendrait pas trente-six témoignages assurant de sa compétence et de son bon caractère, ou de commander pléthores d’enquêtes avant même d’avoir réfléchi à ses besoins.Son poids est d’autant plus grand que le taux de chômage est élevé puisque la charge fiscale repose le plus souvent sur les actifs.La correspondance du modèle à la réalité est une science imparfaite qui laisse une grande place à l’erreur. Pour assurer un rendez-vous à J-2, qu’il soit galant ou d’affaires, mieux vaut se rendre sur la toile, là où tous nos « amis » ont renseigné moult sites sur leur table de prédilection.De plus en plus en effet, les troubles profonds et souvent silencieux de notre planète donnent lieu à un traitement dont l’extrême complexité est due à la nature tant des sujets concernés que des acteurs qui en sont les solutions. C’est-à-dire dans le traité de Maastricht ? l’interdiction formelle du financement monétaire de la dette publique par la banque centrale, tout au moins sur le marché primaire.