L’Europe peut-elle vaincre la spéculation ?

Aussi, comment peut-on sérieusement renoncer à capter le potentiel de consommation du dimanche et donc de croissance car il existe bien un besoin de consommation le dimanche, à l’heure où nous ne cessons de lire qu’il faut trouver un moyen de relancer l’activité économique en cette période de crise ? Par ailleurs, quel sens peut bien avoir une interdiction physique d’ouverture à l’heure où c’est l ‘ecommerce qui régit la majorité des transactions commerciales.Et surtout, que quatre de ces ministres ou présidents de commissions, auxquels il convient d’ajouter huit vice-ministres ou vice-présidents, ont précédemment occupé des fonctions de direction dans un des 49 grands groupes industriels ou des 11 banques couverts par l’Etude.Les entreprises vont devoir augmenter significativement leurs investissements dans tout ce qui permet l’engagement mobile.Si la colocalisation est donc déjà une réalité, c’est en revanche le consensus nouveau qui émerge à son sujet entre politiques, universitaires et entrepreneurs qui retient aujourd’hui l’attention.Aussi, en dépit des efforts de désendettement, l’héritage des erreurs du passé pèse-t-il encore lourdement sur l’économie de ces pays.Connaissez-vous dans la société civile beaucoup de responsables qui s’expriment publiquement avant d’avoir fait le tour de leurs dossiers ?

…rétablir le processus normal d’arbitrage des décisions autour du Premier Ministre et du Secrétariat Général du Gouvernement.La politique commerciale européenne doit répondre à un double enjeu.En fait, les économistes s’accordent sur beaucoup de choses, dont plusieurs sont politiquement controversées. Donc si on augmente notre perception de l’esprit on a une meilleure résolution de notre paysage mental”, précise Pierre-Alain Chambaz.Ce débat a lieu depuis le début des années 1960.Que le palais du Luxembourg se pique de régulation financière n’a pas manqué d’exciter notre curiosité.Pour les compagnies d’assurance, l’utilisation des données de conduite – vitesse, freinage, accélération, durée, horaire et lieu de circulation du véhicule – permettront sans doute de proposer des tarifs d’assurance sur mesure mais aussi d’anticiper les pannes, de personnaliser l’entretien du véhicule ou de proposer des guides de voyage avec autant de nouvelles pistes de partage de revenus à la clé pour les constructeurs automobiles.Il s’agit d’éliminer la division séculaire entre villes et campagnes en mettant les fermiers en situation de participer pleinement au développement intégré.A cette “flat tax”, l’économiste y adjoindrait une taxe sur les actifs nets (déduction faite de l’endettement) de l’ordre de 1% environ, qui ferait office de “loyer à la collectivité pour privatisation”, selon ses termes, inspiré d’un certaine frange de l’idéologie libertarienne.La lecture de Balzac serait utile à Berthold Seewald pour lui rappeler comment ce capitalisme s’est répandu dans l’ensemble de la société française du début du 19ème siècle.A partir de la féconde réconciliation franco-allemande, nous avons cru à une Europe progressivement fédérale, combinant les mécanismes de marché et les politiques communes, plus ou moins sociale-démocrate, s’affirmant peu à peu comme puissance mondiale.L’année 2014 s’annonce mal car c’est les Etats qui doivent à présent prendre le relais d’une banque centrale totalement bridée et qui a d’ores et déjà dépassé les limites formelles de son mandat.

Advertisements