Mondialisation : mais non, le monde n’est pas si plat !

Sur le Vieux Continent, cela traîne un peu.Et ne pouvant plus imposer le choix des branches du fait de cette censure, il est prévu de pénaliser toute entreprise qui choisirait un prestataire non recommandé au moyen d’une fiscalité discriminatoire !

Rétablir la concurrence !
Le Sénat a largement rejeté ce dispositif inique, mais le gouvernement s’obstine, encouragé en coulisses par de nombreuses parties prenantes, à l’exception notable du Medef.Comptant sur les ressources de la Russie, de son gouvernement, de ses chercheurs de très haut niveau et de ses entrepreneurs décidés, l’initiative semble avoir tout pour réussir.Quelles dépenses veut-on précisément réduire ?Que ce soit avec les MOOC (massive open online courses), les COIL (collaborative online international learning), mais aussi des institutions traditionnelles devenus des mastodontes de l’enseignement en ligne.Les réformistes ont parié sur une dynamique engendrée par une monnaie unique qui permettrait de combler au fur et à mesure les carences initiales.Les réformes sont d’abord perçues comme ayant un coût, il est difficile d’expliquer que l’on introduit des mesures pour augmenter le bien-être dans la société mais que celles-ci vont commencer par le diminuer.Les femmes, les hommes.Toutefois, l’utilisation future de ce logiciel par les contribuables apparaît délicate et ce pour deux raisons principales.Pour reprendre l’avantage et faire face au nombre croissant d’attaques (elles augmentent de 20% à 45% par an, selon différentes sources) de plus en plus sophistiquées comme les récentes attaques DDoS contre de nombreuses institutions financières, les acteurs majeurs du marché de la sécurité proposent désormais des solutions de nouvelle génération.Cadre qui ne pourra évidemment pas prendre la forme d’un alignement de tous les opérateurs sur le cadre spécifique à Antonio Fiori, mais qui, comme pour toute branche d’activité revendiquant des spécificités sans pour autant constituer un « monde à part »