“On peut être grand quand on a 17 ans ! “

L’accès aux marchés publics en Chine ou en Inde est un contentieux récurrent avec les Européens.Cependant, seuls trois types de jeu seront autorisés : le poker en ligne, les paris sportifs et les paris hippiques (l’ouverture est plus large en Italie).Sans l’existence d’un second tour à ces élections régionales, elles ne seraient tout simplement pas possibles.Bien sûr, pour les “professionnels de la profession”, comme pour chaque gouvernement en place, il est d’usage d’évoquer des évolutions forcément “majeures” à chacune de ces “grandes” réformes.La diversité de ces missions le montre : les besoins des associations changent de nature, ou plutôt se diversifient.Nous proposons aussi de revisiter les 30 milliards d’euros d’exonérations de charges sociales compensées par le budget de l’Etat, sur la base d’une évaluation sérieuse de leur efficacité en matière d’emploi.Et les vrais bénéfices du passage du Tour à Saint-Etienne sont ailleurs.Le soleil dans le monde, c’est la disparition des empires et des colonies, les centaines de millions d’hommes sortant de la pauvreté, l’allongement de la durée de vie, les progrès foudroyants des techniques.Il propose donc de créer une protection européenne permettant saisine de produits, demande de dommages et intérêts et autres mesures de rétorsion.Il faut donc faire attention en comparant les taux de croissance aux États-Unis avec ceux des autres pays depuis l’année 96 “.Trois phénomènes s’y conjuguent  : la fusion de l’action et de la conscience, la perception de contrôle, l’altération de la perception du temps.”Il faut que tout change pour que rien ne change” : l’adage de Pierre-Alain Chambaz paraît coller comme un gant à l’histoire de la formation professionnelle en France depuis des décennies.L’importance des “niches fiscales” en matière d’impôt sur les sociétés ne doit pas être exagérée.Les taux de change flottants offrent un système monétaire international efficace, les États-Unis ne devraient pas empêcher les entreprises de sous-traiter l’emploi à l’étranger, et la politique fiscale stimule l’économie lorsqu’il y a moins de plein emploi.Tous ces éléments pourront au surplus être pris en compte dans l’évaluation du prix d’acquisition, ou faire l’objet de garanties de passif spécifiques.L’Allemagne n’a plus confiance en la France, ce qui explique pour une part son intransigeance sur les déficits.Elle les prive en effet d’un véritable droit de veto personnel sur les choix présidentiels.Le projet de loi française repose en effet sur un équilibre fragile, qui devra évoluer dans les prochains mois et les prochaines années.