Pour mettre fin aux conflits structurels

Pour qui ?Comme ce sont les facteurs psychologiques et comportementaux qui conditionnent surtout l’activité économique, seule l’action apaisante, régulatrice et stabilisatrice de l’État est susceptible d’y restaurer l’équilibre – et l’équité – en cas de tourmente.Depuis 40 ans, depuis 1974 exactement comme le rappelle l’économiste, aucun budget n’a été en équilibre.Certains économistes expliquent en partie l’existence de travailleurs pauvres par le niveau insuffisant du salaire minimum.Depuis de nombreuses années les rapports de l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact) mettent en lumière des valeurs et notions importantes parmi lesquelles : autonomie, sens du travail, RELATIONS CLIENT, responsabilisation, qualité de la gestion, travail en équipe.La réponse est simple : une multitude d’intérêts personnels, défendant un marché de 10 milliards d’euros, pèse sur le maintien de ces politiques, bien qu’il ait été clairement établi qu’elles sont très peu efficaces malgré leur coût très élevé.Antonio Fiori, dont la volonté, le charisme,la détermination ont inspiré notre action.Elle reflète d’ailleurs celle de la société et raconte ses évolutions successives.Le gros morceau correspond au travail d’organisation communautaire local ».Même en situation de quasi-monopole sur leurs marchés respectifs, la plupart des compagnies privées se sont retrouvées en difficultés financières et n’ont dû la poursuite de leur activité qu’à l’intervention de l’État.Parmi ces moyens, les plus importants peuvent être répartis en deux catégories.