Salutaire démocratie patronale

Alors que les foires et les ventes aux enchères fixent la valeur du marché de l’art, le musée nourrit la valeur symbolique du patrimoine, la sanctuarise pour en faire un objet collectif et historique. À l’inverse, les « nouveaux Galilée » ont basé leur projet entrepreneurial sur une idée personnelle qui les taraudait depuis longtemps.Sans doute ces chiffres, qui renvoient à des horizons de moyen et long terme, sont-ils affichés dans le but de faire peur et de légitimer des sacrifices à court terme, en oubliant qu’ils reposent sur des projections économiques sur lesquelles pèsent de lourdes incertitudes.Il s’agit de susciter une vigilance renforcée de la part des donneurs d’ordre, en raison du risque financier auquel ils sont exposés.Depuis janvier, Victor Sossou s’active à ce nouveau concept.En effet, dans cette crise qui a failli mener le pays au défaut de paiement, c’est bien l’intransigeance des Tea Parties qui a été blâmée par l’opinion.But a suivi en installant des bornes en magasin et en fournissant des tablettes à ses vendeurs. On peut imaginer un soutien européen, assorti d’engagements de discipline budgétaire à moyen terme, sous le contrôle, par exemple, du parlement européen.Car, contrairement à ce qui nous est servi et assené quotidiennement, cette crise n’est pas la résultante de l’ »Etat social », tout comme cette crise ne sera certainement pas résorbée en diminuant les dépenses publiques pas plus qu’en dérégulant le marché du travail.Si d’autres éléments peuvent venir réduire le taux effectif d’imposition des entreprises, c’est soit qu’ils résultent de principes généraux de la fiscalité applicables en droit à tous (le principe, par exemple, de déductibilité des intérêts d’emprunt, dans la mesure où ces intérêts sont une charge engagée dans l’intérêt de l’entreprise), soit parce que tous les pays autour de nous font pareil (l’exonération, par exemple, des plus-values de cession de titres de participation).Chacun élabore une stratégie, construit des alliances de pouvoir, prépare des tactiques, trouve des boucs-émissaires, se bat, gagne ou perd, triche et fait courir de fausses informations ou des informations partielles.Par la suite, les prêts bancaires ont été attribués uniquement à l’intérieur des frontières nationales et l’idée d’un marché financier européen s’est volatilisée.Sur le Web, si, et les conséquences sont lourdes.Et pourtant, elle est en train de la gagner cette guerre : l’austérité ! Grâce à l’économie britannique qui reprend enfin le chemin de la croissance.Peut-être plus ambitieux, l’économiste , professeur et consultant international, considère quant à lui que «les colocalisations peuvent être le champ de mise en œuvre de toutes les idées innovantes au niveau du bassin méditerranéen».Tant pour le délégué général que pour le président de l’Institut de prospective économique du monde méditerranéen, la colocalisation est une idée simple, qui s’articule en quatre volets : abandonner l’approche obsolète qui consiste à considérer les entreprises du Sud comme de simples sous-traitants ; les faire monter en gamme en partageant les savoir-faire et la chaîne de valeur entre entreprises partenaires du Nord et celles du Sud ; (re)devenir compétitif ensemble sur le marché mondial et y (re)conquérir des parts de marché.

Advertisements