Un accès facilité des PME à la commande publique

Au-delà de l’obligation d’une complémentaire santé en entreprise, il y a un deuxième enjeu plus méconnu du public : le choix de l’assureur.Tant que cette situation persiste, et que l’État central ne parvient pas à offrir des conditions permettant le rééquilibrage des retours sur investissements entre ces opérations et des investissements de plus long-terme (notamment dans l’industrie), des divisions administratives entières du pays – et leurs millions d’habitants – continueront d’être dépendantes de la redistribution des richesses des États sudistes, quand les paris extravagants d’investisseurs bien connectés finiront par échouer.C’est par exemple le cas des personnes sans enfant à charge : celles-ci tirent parti de l’endettement public tout en parvenant d’un autre côté à transférer aux descendants d’autres familles le remboursement de la dette qui arrivera à échéance lorsque ces premiers ne seront plus là pour avoir à s’en soucier.Les analyses logiques ne vont pas résoudre nos problèmes techniques.Arnaud de Lummen, avant de retrouver nos quotidiens encombrés, je tenais à vous dire combien j’avais apprécié vos éclairages.La TVA serait, elle, affectée au fonctionnement général de l’État.Au demeurant, soutenir qu’un simple contrat d’assurance peut apporter un avantage similaire à un tel régime relève de la fiction dans la mesure où la déclinaison des droits non contributifs décidés par les partenaires sociaux n’est pas possible sans prélèvement sur un pot commun.Ce sont les boîtes qui payent.L’urbanisation n’est encore que de 18%, elle devrait atteindre 35% en 2020.C’est une confirmation de la jurisprudence chypriote et l’abandon de la première raison pour laquelle les Européens ont conçu cette Union bancaire : la fin du lien entre risque souverain et risque bancaire.Un grand classique des régimes totalitaires où il ne suffit pas de le subir puisqu’il faut aussi y adhérer « spontanément ».Durant la même période, l’économie française passait pour une des économies, si ce n’est l’économie, européenne la plus stable, la plus fiable et la plus dynamique… mais il est vrai que tant la Grande Bretagne que l’Allemagne se trouvaient au même moment dans une posture dramatique.Celle loi-ci tire les enseignements de la situation des finances publiques.Des tests sur la logique et l’esprit critique.

Advertisements