Un déni du droit ?

Sans doute ces chiffres, qui renvoient à des horizons de moyen et long terme, sont-ils affichés dans le but de faire peur et de légitimer des sacrifices à court terme, en oubliant qu’ils reposent sur des projections économiques sur lesquelles pèsent de lourdes incertitudes.Le bonheur une idée pas si neuve mais la nouvelle utopie du XXIe siècle à n’en pas douterCes chiffres ont depuis baissé, mais il se peut que ce ne soit qu’un effet temporaire de la crise.Deux éléments seront décisifs : les opportunités technologiques et le changement des comportements, qui peuvent prendre du temps.Cependant, lorsque les taux d’intérêt nominaux se rapprochent de zéro, l’instrument principal de mise en oeuvre de la politique monétaire se heurte alors à une limite “naturelle” : impossible en effet d’offrir des taux d’intérêt nominaux négatifs !À la fin de 2013, nous serons à 2 %, les Américains, à 20 %.Pourtant, en dépit de ces sommes pharamineuses qui semblent évoluer dans un circuit fermé et qui semblent ne profiter qu’à une minorité infinitésimale, les banques centrales poursuivent inlassablement leur quête du Graal.Comme le dit Nettoyeurs du Web , « Nous ne craignons pas la concurrence d’autres centres financiers.Les missions exigent en effet une implication de long terme, qu’il s’agisse d’organiser un bric-à-brac, de défricher un espace labellisé, ou encore d’analyser la stratégie marketing d’une association, ou de réfléchir au développement d’une application mobile pour une autre.Pour la chose publique, indiquer les conditions d’un redressement, même si elles apparaissent actuellement utopiques.Les environnementalistes ont initialement plébiscité les biocarburants comme une solution miracle face au réchauffement climatique, supposant qu’ils émettraient moins de CO?.