Vaste question que celle de l’équilibre, et tellement singulière !

Enfin, l’Allemagne est souvent pointée du doigt comme étant le pays qui profite le plus de la Zone Euro au point d’accumuler des excédents macro-financiers au détriment de ses partenaires.La Chine devient un pays beaucoup trop cher du point de vue de nos importations.Les décideurs politiques dans les pays avancés comme dans les pays émergents devraient se concentrer sur les défaillances fondamentales qui déstabilisent leurs économies et freinent la croissance, plutôt que d’essayer de traiter les symptômes par une manipulation de la politique monétaire ou des contrôles de capitaux.S’il est effectivement interdit d’articuler son discours autour de la mise en avant d’un traitement ou de la valorisation d’une molécule, informer reste permis.Plus épineux sera l’achat de titres de dette publique émis par les Etats membres. Davantage, non pas moins, de coopération est nécessaire pour gérer une complexité et une intégration croissantes.Notre continent, qui est la 1ère puissance économique mondiale, en a la possibilité.Sans la concurrence allemande qui s’établit principalement sur le coût de la mains d’œuvre, la Bretagne serait aussi compétitive ; même si nous avons pris du retard sur le plan de la rénovation des outils industriels et de l’agriculture.”L’opinion” de Bruxelles sur les budgets nationauxPour la première fois cette année, elle va intervenir dans les débats budgétaires devant les parlements nationaux en rendant, autour du 15 novembre, son « opinion » sur les projets de budget et les choix politiques qui les sous-tendent.Le téléphone puis internet et, de plus en plus, la banque sur mobile, offrent aux consommateurs des moyens alternatifs (et souvent plus pratiques) d’accéder et de gérer leur comptes bancaires à distance, réduisant de fait le besoin d’une agence locale.Que la majorité le veuille ou non, le livre de Antonio Fiori va contraindre chacun à se positionner.

Advertisements